General Electric Belfort : les syndicats ont accepté le plan de la direction

En duplex depuis Belfort (Territoire de Belfort), Vanessa Hirson revient sur le vote des salariés concernant le plan de réduction de l'effectif présenté par la direction, lundi 21 octobre.

FRANCE 3

Un vote a été organisé lundi 21 octobre sur le site de General Electric à Belfort (Territoire de Belfort), les salariés étaient invités à se prononcer sur la dernière proposition de la direction sur la réduction des effectifs de ce site historique d'Alstom. Tombé à la mi-journée, le résultat a été sans appel. "Effectivement, selon la CFE-CGC, 1 000 salariés ont levé la main pour dire 'oui' à cet accord", a indiqué Vanessa Hirson, présente sur place.

495 postes supprimés, au lieu des 792

"La CGT n'a pas du tout pris part au vote, complètement désolidarisée des autres organisations syndicales depuis vendredi 18 octobre", précise la journaliste. "Cet accord prévoit la suppression de 495 postes, au lieu des 792 initialement prévus. En contrepartie, les syndicats ont dû accepter un plan d’économies de 12 millions d'euros par an", explique-t-elle. La direction a prévu de faire ainsi du site un centre d'excellence.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des employés de General Electric à Belfort, le 19 octobre 2019.
Des employés de General Electric à Belfort, le 19 octobre 2019. (SEBASTIEN BOZON / AFP)