Cet article date de plus de six ans.

Armement : un appel d'offre juteux pour la France

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Armement : un appel d'offre juteux pour la France
France 2
Article rédigé par
France Télévisions

L'Australie souhaite rénover sa flotte, et vient de lancer un appel d'offre. Le montant serait de 34 milliards d'euros. DCNS, leader européen du naval militaire est entré dans la compétition et peut compter sur le soutien de l'appareil d'État.

Avec ses sous-marins à la pointe de la technologie, DCNS, entreprise française, peut-elle remporter le contrat du siècle ? L'Australie veut acheter 12 sous-marins pour un montant estimé à 34 milliards d'euros. La société tricolore est bien placée face à des concurrents japonais et allemands. Le nom du vainqueur pourrait être connu avant la fin de l'année. Peut-être un contrat de plus, donc, alors que les groupes de défense n'ont jamais autant exporté en quinze ans. Frégates, missiles, véhicules terrestres, hélicoptères sans oublier les Rafale. 84 avions ont été vendus en quelques mois après 30 ans de disette : 24 au Qatar, 24 à l'Égypte et 36 à l'Inde. Le fruit de plusieurs années de travail et de négociations en coulisse pour le ministre de la Défense.

L'année de tous les records

Les ventes d'armement représentent huit milliards d'euros en 2014. 2015 pourrait bien battre tous les records : ces exportations font vivre 600 entreprises et 37 000 salariés en France. Mais ils restent beaucoup à faire pour rattraper les ténors du secteur.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Entreprises

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.