Le tout premier prototype de TGV fête ses 45 ans

C'était le 25 octobre 1971. Le tout premier prototype de locomotive de train à grande vitesse sortait des ateliers d'Alstom à Belfort. Son nom : TGV 001.

La rame TGV 001 est sortie des ateliers d\'Alstom, à Belfort, il y a 45 ans.
La rame TGV 001 est sortie des ateliers d'Alstom, à Belfort, il y a 45 ans. (MAXPPP)

Nom de code : TGV 001. Date de naissance : 25 octobre 1971. Ce jour-là, le tout premier prototype de train à grande vitesse sort des ateliers d'Alstom, à Belfort. Une véritable révolution dans le monde du ferroviaire, issue du programme de recherche de la SNCF sur la grande vitesse.

Quarante-cinq ans plus tard, le TGV 001 suscite toujours autant de fierté du côté des ouvriers d'Alstom rencontrés par France Bleu Belfort-Montbéliard

Les employés de l'époque, chez Alstom, parlent d'un "vrai défi" à relever. À l'image de Pierre Paquot, dépêché depuis le bureau d'étude du siège parisien d'Alstom vers les ateliers Belfort à la fin des années 60, pour participer au projet. "Le but de la SNCF, c'était de transporter des passagers à 300 km/h. Il fallait donc assurer vitesse, confort et sécurité aux passagers." 

D'habitude, une locomotive, c'est une caisse à savon, carrée. Là, il fallait avoir une pénétration dans l'air, donc il y avait un profil qui changeait.Pierre Paquot, ancien salarié d'Alstom à Belfort

"On n'y croyait pas tellement, poursuit Pierre Paquot. On nous voyait arriver avec nos plans nouveaux, nos profils comme des avions, avec des moteurs accrochés après les essieux... Ça ne s'était jamais fait."

Et pourtant, le résultat final est là : "On est arrivés au bout. C'était notre A380 à nous. On a tous participé, depuis la personne qui touche la tôle qui arrive brute du laminoir. C'est une fierté pour toute l'équipe parce que, grâce à ce prototype, à notre ténacité, les TGV actuels roulent."

Salarié d'Alstom à l'époque, Pierre Paquot a participé à cette révolution ferroviaire
--'--
--'--

Les premiers toits s'envolaient !

L'élaboration de ce prototype a demandé beaucoup d'efforts et de persévérance. Les ouvriers ont notamment dû se former à de nouvelles techniques de soudure de l'aluminium. Paul Guyot, 82 ans, a passé 49 ans chez Alstom : "Il a fallu former à nouveau nos soudeurs avec les agréments SNCF. C'était de haute qualité".

Au cours des tests, plusieurs déconvenues : "On essayait de coller les toitures, les capots", décrit Paul Guyot. Mais au premier essai, "on les a perdus dans les jardins, ça ne tenait pas !"

Finalement, les premiers essais du TGV 001 ont lieu au printemps 1972, dans la plaine d'Alsace. La rame atteint la vitesse de 318 km/h, pulvérisant ainsi le record du monde de vitesse ferroviaire en traction thermique. Un record qu'elle détient toujours ! Ce prototype a été conservé : la motrice du TGV 001 surplombe aujourd'hui l'autoroute A36, à l'entrée de Belfort.

À l'origine, un prototype TGV 002 devait voir le jour. Mais le projet a été abandonné, faute de budget. Le premier TGV commercial, lui, a été lancé en septembre 1981 entre Paris et Lyon.