Cet article date de plus de cinq ans.

Alstom : le maire de Belfort appelle à une journée "ville morte" le 24 septembre

Le député-maire de Belfort Damien Meslot appelle à organiser une journée "ville morte" dans sa commune, le 24 septembre, pour protester contre la délocalisation d'une partie des activités d'Alstom.

Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Près de 400 personnes réunies devant la mairie de Belfort pour soutenir les salariés d'Alstom, le 12 sept 2016 (Radio France - Hugo Flotat-Talon)

Le député-maire de Belfort Damien Meslot (LR) appelle à organiser une journée "ville morte" dans sa commune le 24 septembre, pour protester contre la délocalisation d'une partie des activités d'Alstom, rapporte ce mardi France Bleu Belfort-Montbéliard. L'élu affirme que des commerces fermeront ce jour-là.

La CGT appelle également les Belfortains à se joindre à la manifestation contre la loi Travail organisée jeudi dans la ville.

Lundi soir, 400 personnes se sont déjà réunies devant la mairie de Belfort pour soutenir les 400 salariés menacés par cette possible délocalisation des activités "motrices et locomotives" vers le Bas-Rhin.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Alstom

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.