Alstom : après le bras de fer, les négociations débutent

En quelques heures ce mardi 13 septembre, il semblerait que l'on soit passé du bras de fer à l'ouverture de négociations dans le dossier Alstom.

France 3

Ce mardi 13 septembre, les salariés d'Alstom à Belfort (Territoire de Belfort) ont vécu une journée folle. Certains en sont encore déboussolés. Dans une lettre envoyée aux salariés, le PDG d'Alstom semble tout d'abord enterrer leurs espoirs. "Malgré les efforts de tous, il apparaît aujourd'hui impossible d'assurer un avenir pérenne pour les activités du site de Belfort."

Les négociations ont officiellement commencé

Une lettre écrite il y a trois jours précise la direction. Trop tard, le bras de fer avec le gouvernement s'intensifie. En déplacement à Verdun, Manuel Valls monte au créneau. "Il est hors de question que le site de Belfort ferme", indique-t-il. Un engagement répété aux syndicats reçus mardi après-midi à Bercy. Au même moment, le PDG d'Alstom rencontre le maire de Belfort. À la sortie, ce dernier est rassuré. La tension vient de retomber. Les négociations sur l'avenir d'Alstom à Belfort ont officiellement commencé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un syndicaliste lors d\'un meeting à l\'usine de Belfort d\'Alstom, le 13 septembre 2016.
Un syndicaliste lors d'un meeting à l'usine de Belfort d'Alstom, le 13 septembre 2016. (SEBASTIEN BOZON / AFP)