Cet article date de plus d'un an.

Prix de l’énergie renégociés : les artisans sont soulagés mais les PME s’inquiètent

Publié
Prix de l’énergie renégociés : les artisans sont soulagés mais les PME s’inquiètent -
Prix de l’énergie renégociés : les artisans sont soulagés mais les PME s’inquiètent Prix de l’énergie renégociés : les artisans sont soulagés mais les PME s’inquiètent - ()
Article rédigé par France 2 - J. Van Hove, A-C. Le Sann, M. Lassaga, M. Arribe, O. Combe, P. Wursthorn, E. Martin, P. Brame
France Télévisions
France 2
L’exécutif a obtenu des fournisseurs d’énergie le plafond des prix à 280 euros le mégawattheure. Un véritable soulagement pour les artisans mais pas pour les PME qui ne peuvent en bénéficier.

Thierry Penain, boulanger frappé de plein fouet par l’inflation, est rassuré. Il ne paiera pas plus de 280 euros le mégawattheure sur toute l’année. Son contrat est arrivé à échéance en décembre et il redoutait des tarifs exorbitants comme ses confrères. Malgré tout, aujourd’hui, il travaille à perte. "On va tenir, je pense, quelques mois mais ça va être compliqué pour le futur si ça reste à ces tarifs-là", dit-il. Seules les petites entreprises de moins de dix salariés peuvent bénéficier de ces tarifs garantis.

Une prise en charge de 20% à 40%

Un restaurateur situé à Bordeaux (Gironde) n’en bénéficiera pas du fait de ses 14 salariés. Il a payé 45 000 d’électricité en 2022. Il prévoit trois fois plus en 2023. À Toulouse (Haute-Garonne), un patron de brasserie demande au gouvernement de pouvoir renégocier les contrats dès que les tarifs de l’électricité baisseront. Dans ce contexte, toutes les entreprises de moins de 250 salariés pourront bénéficier d’une prise en charge de leur facture d’électricité de 20% à 40%. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.