Cet article date de plus d'un an.

Energie : le remplissage du gazoduc controversé Nord Stream 2 a débuté

La construction de ce tube, qui permet de transporter du gaz de la Russie à l'Allemagne à travers la mer Baltique, avait été retardée par les tensions diplomatiques avec Moscou.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Vue de la station de réception de la jauge d'inspection des pipelines (PIG), la partie de Nord Stream 2 à Lubmin, sur la côte allemande de la mer Baltique, le 21 septembre 2021. (JOHN MACDOUGALL / AFP)

Plus de 50 milliards de mètres cubes de gaz. C'est la capacité du gazoduc Nord Stream 2, dont le remplissage démarre lundi 4 octobre, annonce son opérateur. La construction controversée de cette infrastructure, qui relie la Russie à l'Allemagne par la mer Baltique, avait été retardée par les tensions diplomatiques avec Moscou. "La procédure d'entrée de gaz pour la première chaîne du gazoduc Nord Stream 2 a commencé", précise l'opérateur du même nom, qui gère ce tube de 1 230 kilomètres.

La Russie avait annoncé début septembre l'achèvement de ce projet à 10 milliards d'euros qui, selon ses détracteurs en Europe comme aux Etats-Unis, va accroître la dépendance européenne à l'égard de Moscou.

Livrer l'Allemagne en contournant l'Ukraine

Le tube doit permettre de doubler les livraisons de gaz russe vers l'Allemagne en contournant l'Ukraine, jusque-là pays traditionnel de transit, en conflit avec Moscou depuis 2014. Sa construction s'achève à un moment où les prix du gaz en Europe atteignent des records face à des stocks bas avant l'hiver.

Ce tube d'une capacité de 55 milliards de mètres cubes de gaz suit le même trajet que son jumeau Nord Stream 1, opérationnel depuis 2012.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Crise énergétique

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.