Complément d'enquête, France 2

VIDEO. Faut-il payer pour être dans le guide Michelin ? Un restaurateur radié s'interroge

On ne présente plus le guide Michelin, la bible de la gastronomie française. Mais ses critères de sélection auraient bien changé, soupçonne cet hôtelier-restaurateur qui a eu la mauvaise surprise de ne pas trouver son établissement dans l'édition 2019. Et il n'est pas le seul... Extrait de "Complément d'enquête".

COMPLÉMENT D’ENQUÊTE / FRANCE 2

Dans la région d'Epinal (Vosges), Xavier Grimont fait partie des hôteliers-restaurateurs qui payaient 60 euros par mois pour être référencés sur un site internet labellisé Michelin. Cet abonnement n'ayant pas vraiment fait grimper le nombre de réservations dans son établissement, il a décidé de le résilier. D'autant que son établissement, réputé, est présent sur le guide papier... depuis 1973.

Lorsque sort l'édition 2019, c'est la douche froide. Son établissement n'y figure pas, ni même sa commune. Rayée du guide Michelin... "Je l'ai eue un peu sévère, quand même", confie le restaurateur. Il se demande si le guide ne lui aurait pas fait payer son désabonnement du site internet...

Disparu du guide Michelin après s'être désabonné du site internet

Xavier Grimont s'aperçoit alors qu'il n'est pas le seul dans ce cas. Il feuillette le volume à la recherche des villes voisines : Epinal, Saint-Dié-des-Vosges, Vittel, Contrexéville... pas d'hôtels. Une autre recherche lui apprend que de Nancy à Gérardmer, c'est la même chose.

Au total, ce sont vingt professionnels de son département qui ont disparu du guide Michelin. Et ce après s'être désabonnés du site internet... L'abonnement serait-il devenu un critère de sélection pour entrer dans les pages du célèbre livre rouge ?

Extrait de "L'inaccessible étoile", un reportage à voir dans "Complément d'enquête" le 7 mars 2019.

Faut-il payer pour être dans le guide Michelin ? Un restaurateur radié s\'interroge
Faut-il payer pour être dans le guide Michelin ? Un restaurateur radié s'interroge (COMPLÉMENT D'ENQUÊTE/FRANCE 2)