Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo 1er-Mai : la colère des restaurateurs dijonnais face à l’obligation légale de fermer

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
1er mai : La Côte-d'Or privée de restos
1er mai : La Côte-d'Or privée de restos 1er mai : La Côte-d'Or privée de restos
Article rédigé par franceinfo - Stéphane Hilarion
France Télévisions

A Dijon et dans l’ensemble du département de la Côte-d’Or, difficile de trouver un restaurant ouvert en ce 1er mai. Et pour cause, les professionnels risquaient 750 euros d’amende par salarié présent en cas d’ouverture comme le prévoit la loi. Une application stricte du Code du travail qui passe mal dans cette région touristique car cette restriction selon eux n’est pas imposée ailleurs dans le pays.

15 000 € d’amende pour vingt salariés. De quoi faire réfléchir ce patron d’un établissement situé sur une place du centre-ville de Dijon qui avait été contrôlé en infraction l’an dernier mais n’avait écopé que d’un simple avertissement. Cette année, pas question d’enfreindre la loi et de risquer des sanctions financières malgré la colère face à cette obligation incompréhensible pour les restaurateurs du département, mais également pour leurs salariés qui auraient pu être payés double en ce jour férié.

Nous sommes navrés. Nous sommes dans une ville gastronomique, touristique. J’ai mes 45 collaborateurs qui ne demandaient qu’à travailler et on nous oblige à fermer.

Jean-Louis Martin, restaurateur à Dijon

Que dit la loi ?

La loi prévoit que le 1er-Mai est un jour férié et chômé mais elle précise que des dérogations existent pour  "les établissements et services qui, en raison de la nature de leurs activités, ne peuvent interrompre le travail". Ce qui n’est pas le cas des restaurants selon la DIRRECTE, la direction régionale du travail, qui a tenu à le rappeler dans un courrier envoyé aux professionnels qui réclamaient plus de souplesse, après des semaines de baisse de chiffre d’affaires en raison des manifestations des Gilets jaunes. Par solidarité, les hôtels qui disposent d'un restaurant avaient décidé de rester fermés ce mercredi midi.

Ci-dessous la copie du courrier de l'Inspection du travail de Côte-d'or aux professionnels et le communiqué de presse de leur syndicat, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.