Restauration : il manquerait jusqu’à 300 000 salariés pour la saison estivale

Publié
Restauration : il manquerait jusqu’à 300 000 salariés pour la saison estivale
France 3
Article rédigé par
A. Sylvain, L. Campisi, S. Lisnyj, D. Goc, France 3 Bretagne, T. Dorseuil - France 3
France Télévisions

Le secteur de l’hôtellerie fait face à une pénurie de main d’œuvre, notamment depuis le Covid. À tel point que se pose aujourd’hui la question d’aller chercher de la main d’œuvre à l’étranger pour réussir à passer le cap de l’été.

Il n’y a pas une minute à perdre pour le patron d’une brasserie parisienne. Il lui manque trois salariés : deux en salle, un en cuisine. Alors forcément, le service est parfois un peu moins performant, comme il le reconnaît. "Il y a des gens qui ont besoin d’être accueilli, il y a des gens qui qui ont besoin qu’on passe un peu de temps à discuter avec eux, tout ça on ne peut plus le faire", regrette Flavien Françoise.

Aller chercher les bras à l’étranger

Depuis le Covid, la profession ne fait plus rêver. Trop dure, pas assez payée. Le patron a bien essayé de former des jeunes, sans succès. Le problème, c’est que les salariés expérimentés ont fui le secteur. Faute de personnel, un restaurateur breton a même retardé l’ouverture de son établissement, et pourtant il propose des salaires en augmentation cette année. Pour Alain Fontaine, président de l’Association française des maîtres restaurateurs, il faut aller chercher les bras à l’étranger. Selon la profession, il manquerait jusqu’à 300 000 salariés pour la saison estivale.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.