Inondations dans le Gard : le nettoyage laisse apparaître d'importants dégâts

Les recherches se poursuivent mardi 22 septembre pour tenter de retrouver les deux personnes disparues lors des inondations dans le Gard. Pour les commerçants, la bataille avec les assurances commence.

France 2

Le Gardon n’a rien épargné dans le camping "Mas des Chênes" à Lézan (Gard). Mobiles-homes déplacés sur plusieurs mètres, tentes effondrées, les propriétaires estiment les dégâts à un million d’euros environ après les inondations du 19 septembre. Pour eux, une bataille administrative commence. Première étape : l’assurance. "Vous tombez sur des messages vocaux qui vous disent de faire un, qui vous disent de faire deux", déplore Isabelle Fernandez, qui souhaiterait une ligne téléphonique dédiée.

Des rambardes de sécurité insuffisantes

A Anduze (Gard), les commerçants constatent aussi les dégâts au fur et à mesure que le nettoyage avance. Bien que Pierre Taix, gérant d’un restaurant, ait pris des mesures de sécurité, l’eau a dépassé ses rambardes. Tout le matériel de cuisine a été enseveli par la boue. Les portes des réfrigérateurs ont été arrachées. Les pertes financières sont importantes. Reste à chiffrer les pertes en nourriture et en boissons. Pour les commerçants des Cévennes, la reprise d’activité s’annonce difficile.

Le JT
Les autres sujets du JT
Gard : après les inondations, les habitants de Valleraugue retroussent leurs manches
Gard : après les inondations, les habitants de Valleraugue retroussent leurs manches (FRANCE 2)