Cet article date de plus de trois ans.

Le tourisme est responsable de 8% des émissions de gaz à effet de serre

Publié Mis à jour
Article rédigé par
France Télévisions

Une étude de l'université de Sydney (Australie) sur l'empreinte carbone des flux touristiques est parue dans la revue "Nature Climate Change". Les auteurs suggèrent notamment de taxer le carbone pour limiter les émissions de gaz à effet de serre.

Le tourisme mondial a progressé de 7% l'an dernier. Mais l'empreinte carbone des vacanciers est énorme, selon une étude parue dans la revue Nature Climate Change. Le tourisme est aujourd'hui à l'origine de 8% des émissions de gaz à effet de serre de la planète. L'université de Sydney (Australie) a étudié les flux touristiques entre 165 pays de 2009 à 2013. Les chercheurs ont comptabilisé les émissions liées aux transports en avion et en voiture, mais aussi celles liées à la restauration, à l'hôtellerie et aux achats divers.

Des tonnes de CO2 dans l'atmosphère

En 2013, le tourisme dégageait 4,5 milliards de tonnes de CO2. Et la tendance est à la hausse. Dans le top 5 des pollueurs, les États-Unis sont les premiers, suivis de la Chine, de l'Allemagne, de l'Inde et du Mexique. On peut accorder une mention spéciale aux séjours intérieurs et aux destinations insulaires exotiques. Les auteurs de l'étude suggèrent notamment de taxer le carbone. Cela rendrait les billets d'avion plus chers, de quoi modérer quelque peu l'ardeur des touristes, du moins des moins aisés…

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.