Déconfinement : "Si l'épidémie recule, alors on doit pouvoir revenir dans des salles de restaurant" à Paris, estime Anne Hidalgo

C'est une "question de bon sens", défend la maire sortante, candidate à sa succession à Paris.

FRANCE INTER / RADIO FRANCE

"Si l'épidémie marque un frein, s'il n'y a plus à Paris de cluster, si l'épidémie recule, alors je pense qu'avec des règles de prudence et des règles sanitaires, on doit peut-être pouvoir revenir dans des salles de restaurant" à Paris a estimé la maire de la capitale Anne Hidalgo jeudi 4 juin sur France Inter

>> Coronavirus et déconfinement : suivez les dernières informations avec notre direct.

"J'ai voulu aider, bien sûr, tous les restaurateurs, les bistrots, parce que sinon, ça va être l'hécatombe sur le plan de l'emploi, sur l'animation de la ville", souligne la maire de Paris, qui a autorisé l'extension gratuite des terrasses des bars et restaurants.

"Plus de pragmatisme"

Anne Hidalgo considère qu'il faut "un peu plus de pragmatisme". "S'il y a des raisons de retour de l'épidémie, évidemment il ne faut pas aller plus loin", selon la maire, mais "si les indicateurs relatifs à l'évolution de l'épidémie sont verts, et bien on passe au vert". Elle dit avoir été "un peu surprise que souvent, on nous oppose la doctrine".  Elle juge notamment que sur la question de l'ouverture des parcs et jardins de la capitale, "cela manquait de bon sens et de pragmatisme".

Anne Hidalgo, le 4 juin 2020.
Anne Hidalgo, le 4 juin 2020. (FRANCE INTER / RADIO FRANCE)