Covid-19, Brexit... Les restaurateurs britanniques face au manque de marchandises et de main d'œuvre

Les restrictions liées à la pandémie de Covid-19 et au Brexit ont des conséquences directes pour les restaurateurs britanniques, qui doivent faire face à une pénurie de certaines marchandises et au manque de personnel. 

Article rédigé par
Radio France
Publié
Temps de lecture : 2 min.
Jordan Sclare, patron du Chotto Matte, restaurant londonien. (RICHARD PLACE / RADIO FRANCE)

Le manque de produits et de main d'œuvre causé par la pandémie de Covid-19 et le Brexit se ressent fortement chez les restaurateurs britanniques. Après une année et demie catastrophique à cause des fermetures imposées, ils espéraient relancer leur activité, mais sont désormais frappés par des pénuries à répétition

La fabrication du menu en fonction des produits disponibles

Dans la cuisine du Sumosan Twiga par exemple, Alessandro Scala inspecte les livraisons avec inquiétude. Le chef de ce restaurant chic du Sud-Ouest de Londres aime mélanger les saveurs, celles du Japon en particulier.  Encore faut-il les trouver puisqu'il ne reçoit pas l’intégralité de ce qu’il commande ou alors pas dans les délais prévus : "chaque semaine, il nous manque des produits et certains réapparaissent, récemment du bœuf japonais ou des trucs basiques comme la sauce soja".

"On doit s’adapter en fonction de ce que l’on trouve sur le marché, des livraisons. Il faut parfois refaire la moitié du menu. C’est comme ça depuis 2 mois."

Alessandro Scala, restaurateur

à franceinfo

Pour le restaurateur, "Londres revit, tous les restaurants veulent fonctionner à plein régime. D’un côté, la demande de nourriture explose et de l’autre, il y a de plus en plus de pénuries". Parmi les explications avancées, on note les réglementations anti-Covid 19 qui freinent voire bloquent certains aliments, ou encore le Brexit, quand un douanier tatillon retarde deux palettes de produits laitiers en provenance d’Italie parce qu’il veut savoir exactement ce qu’ont mangé les vaches qui ont fourni ce lait.

Bataille entre restaurateurs pour recruter du personnel

Dans le cadre branché de Chotto Matte, un restaurant du quartier londonien de Soho, le chef Jordan Sclare est confronté au même problème d’approvisionnement, mais il manque aussi de salariés, des cuisiniers, des commis, des serveurs. Au chômage forcé pendant des mois, certains ne sont pas revenus, après avoir changé de vie ou s'être installés à l’étranger. Et beaucoup d'autres patrons sont dans le même cas. 

"D’autres restaurateurs viennent diner ici et ils donnent leur carte de visite à nos employés sous nos yeux. Comme des charognards, voilà ce que l’on vit aujourd’hui."

Jordan Sclare, restaurateur

à franceinfo

"Ils leur disent 'viens travailler pour moi. Tu as l’air super !' Quand je les vois faire, j’ai envie de les foutre dehors", s'emporte Jordan Sclare. Au Royaume-Uni, certains restaurants proposent désormais 20 à 30% d'augmentation de salaire pour recruter ou tout simplement garder leurs salariés.

Covid-19, Brexit : les restaurateurs britanniques face au manque de marchandises et de main d'œuvre
écouter

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Restauration, hôtellerie, sports, loisirs

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.