Covid-19 : à Paris, les bar-brasseries et cafés doivent-ils aussi fermer ?

Un bar-brasserie est-il un bar ou un restaurant ? Beaucoup de patrons trouvent que la règle du gouvernement, qui a imposé la fermeture des bars lundi 5 octobre, n'est pas assez claire.

France 3

Mardi 6 octobre, à Paris, beaucoup d'établissements étaient encore ouverts. Malgré la fermeture obligatoire des bars à Paris annoncée lundi 5 octobre, certains étaient encore ouverts mardi 6 octobre. De nombreux propriétaires parisiens jouent sur l'ambiguïté entre restaurant et café pour contourner les mesures gouvernementales. "Si une personne veut déjeuner dehors, est-ce qu'on a le droit de la servir ? C'est pas clair, donc on est un petit peu dans le flou", explique Rosa, gérante d'un café-restaurant dans la capitale.

"C'est la catastrophe"

En revanche, les bars qui ne servent que des boissons devaient fermer lundi 5 octobre au soir, pour 15 jours au moins. Pour Slaouti Mohand, gérant du bar La Cordonnerie dans le 2e arrondissement, cette mesure est un nouveau coup dur après le confinement du début d'année. Le chômage partiel devrait aider les salariés, mais lui dépense plus de 10 000 euros chaque mois pour le loyer. "Franchement, c'est la catastrophe. On paie tellement cher le loyer dans ce quartier. Ça fait mal pour nous, le commerce, l'économie... Mais c'est la santé avant tout", déclare-t-il.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un bar parisien, le 3 octobre 2020, à Paris.
Un bar parisien, le 3 octobre 2020, à Paris. (JACOPO LANDI / HANS LUCAS / AFP)