Coronavirus : à Rouen, face au couvre-feu, les restaurants se réorganisent et innovent

En France, les restaurateurs dont l’activité pâtit à cause du couvre-feu tentent d’innover et se réorganisent pour limiter les pertes, comme c’est le cas à Rouen (Seine-Maritime).

France 2

Le coup de feu avant le couvre-feu. À Rouen (Seine-Maritime), c’est à midi que les restaurateurs musclent désormais leur service. Place du Vieux-Marché, la plupart des établissements ont allongé leurs horaires d’ouverture. Un choix par défaut quand le rideau doit fermer à 21 heures. Certains pourtant ont décidé d’innover pour survivre. C’est le cas du Cancan, qui propose à ses clients de payer ce qu’ils veulent, une formule midi et soir prisée par 30% de la clientèle.

Des patrons passent à l’heure anglaise

"Pour l’instant, on a été très satisfait de ce que l’on a eu, donc on va payer autour de 20 euros", confie un consommateur. Attirer les gourmets dès la fin de l’après-midi et jusqu’à 21 heures maximum, c’est le nouveau défi des restaurateurs, qui ne désespèrent pas de changer les habitudes de consommation. À Rouen, des patrons ont choisi de passer à l’heure anglaise et le font savoir avec ce slogan : "#Metro Boulot Resto". Dans ce restaurant étoilé au Michelin, un apéritif dînatoire remplacera du 22 octobre au 14 novembre le service traditionnel du soir.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des restaurants dans une rue de Rouen.
Des restaurants dans une rue de Rouen. (France 2)