Contrats courts : un accord trouvé dans la grande distribution

Un accord pour encadrer les contrats courts dans la grande distribution et les commerces a été trouvé. Les salaires seront majorés de 8%.

France 2

Dans la métallurgie, la propreté, la grande distribution et les commerces, les fédérations professionnelles ont négocié un accord pour l'encadrement des contrats courts. Ils seraient par exemple de minium six mois et mieux rémunérés. Cet accord intervient avant que le gouvernement n'applique la menace d'un bonus-malus. Les branches les plus concernées, comme le médico-social, l'événementiel et surtout l'hôtellerie-restauration n'ont pourtant signé aucun accord. Ce dernier a eu massivement recours aux CDD en en signant 2,6 millions en un an.

Un délai accordé

Dans le restaurant la Villa corse, le gérant Vincent Sitz fait appel à des extras en cas de pics d'activité. Pour lui, un bonus-malus le poussera à moins embaucher. Pourtant, ailleurs, la menace semble fonctionner. Dans la sécurité, le patronat accepte de limiter les contrats courts, mais demande du temps. Le sujet est majeur pour l'exécutif, car les CDD explosent. En 2000, ils représentaient 72% des contrats signés et 87% en 2017. Le gouvernement pourrait donc accorder un délai supplémentaire au patronat, le temps de négocier plus d'accords.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le logo Pôle emploi sur les vitres d\'une agence de Caen (Calvados), le 8 avril 2018.
Le logo Pôle emploi sur les vitres d'une agence de Caen (Calvados), le 8 avril 2018. (JEAN-LUC FLEMAL / BELGA MAG / AFP)