Assurance chômage : les contrats courts bientôt taxés ?

Vendredi 9 novembre signait le début des négociations autour de l'assurance chômage entre plusieurs partenaires sociaux. En duplex depuis le siège de l'Unédic, à Paris, où se déroulent les négociations, la journaliste Anaïs Bard fait le point sur la situation.

FRANCE 2

Vendredi 9 novembre, les négociations entre les partenaires sociaux sur la réforme de l'assurance chômage débutent. En duplex depuis le siège de l'Unédic, à Paris, où la réunion a eu lieu, la journaliste Anaïs Bard explique qu'Emmanuel Macron comptait pénaliser les entreprises qui abuseraient des contrats courts. "C'est la mesure que redoutent le plus les organisations patronales, mais le président de la République l'a redit aujourd'hui, il veut taxer les entreprises qui abusent des contrats courts et veut le faire rapidement, dès l'année prochaine", précise-t-elle.

Trois mois pour trouver un accord

"C'est un moyen de mettre la pression sur les partenaires sociaux qui ouvrent aujourd'hui [le 9 novembre] les négociations de l'assurance chômage. Ils ont pour mission de proposer eux-mêmes un système qui pousserait les entreprises à utiliser moins de contrats courts", indique-t-elle. Si aucun accord n'est trouvé par les deux parties d'ici trois mois, c'est le gouvernement qui posera ses conditions.

Le JT
Les autres sujets du JT
Illustration pôle emploi
Illustration pôle emploi (PHILIPPE LOPEZ / AFP)