Calais : la ville a désormais son dragon

La ville de Calais (Pas-de-Calais) a dévoilé vendredi 1er novembre son dragon mécanique fabriqué et imaginé par La Machine, célèbre compagnie de Nantes (Loire-Atlantique).

FRANCE 3

Si la ville de Nantes (Loire-Atlantique) a son éléphant, celle de Calais (Pas-de-Calais) découvre son dragon de mers, un gigantesque animal métallique de 72 tonnes, comme un étendard de bois et d'acier qui devrait changer l'image de la ville. Ses premiers pas, vendredi 1er novembre, sur les quais de ville, marquaient le début de trois jours de spectacle. Il va déambuler en ville, au gré de ses humeurs, à la rencontre d'habitants forcément impressionnés.

Il rejoint une famille déjà nombreuse

"On l'a vu se réveiller, c'était vraiment son éveil, c'était assez émouvant", confie une spectatrice, une petite fille ravie. Arrivé quelques jours auparavant de Nantes en pièces détachées, le dragon de 10 m de haut et 25 m de long a nécessité 18 mois de travail. Un défi pour la compagnie nantaise La Machine. Il rejoint l'éléphant de Nantes, l'hippopotame de La Roche-sur-Yon (Vendée) et le Minotaure de Toulouse (Haute-Garonne). Un projet de plus pour François Delarozières, concepteur du dragon.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le dragon de Calais (Pas-de-Calais).
Le dragon de Calais (Pas-de-Calais). (FRANCE 3)