Rouen : une aide-soignante congolaise menacée d'expulsion

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Rouen : une aide-soignante congolaise menacée d'expulsion
France 3
Article rédigé par
M.Morin, S.L'Hôte, P.Cadinot - France 3
France Télévisions

Près de Rouen (Seine-Maritime), un Ehpad risque de perdre l'une de ses aides-soignantes, Sarah Lobondo Nkayilu, originaire de République démocratique du Congo, en première ligne depuis le début de la crise et menacée d'expulsion.  

L'Ehpad de Notre-Dame-de-Bondeville, en Seine-Maritime, risque de perdre l'un de ses précieux éléments. Sarah Lobondo Nkayilu, étudiante, accompagne les résidents au quotidien en tant qu'aide-soignante. Pourtant, elle devra peut-être bientôt quitter son travail, et même la France. Elle a débarqué dans le pays en 2015 en tant que mineur isolée après avoir perdu sa famille en République démocratique du Congo. Aujourd'hui majeure, son titre de séjour lui est refusé. Pourtant, elle a construit sa vie en France.  

"Elle voyait enfin son rêve se concrétiser" 

"Quand elle est arrivée, elle avait à peine 13 ans, on lui a dit de s'accrocher, elle l'a fait, elle s'est accrochée, et au moment où elle voit son rêve se concrétiser, avoir un diplôme, pouvoir travailler, se stabiliser enfin, on lui dit que c'est terminé et qu'il faut qu'elle reparte" explique Laëtitia Moura, son enseignante au collège qui l'a vue grandir. Sarah a saisi la justice, mais le bras de fer dure depuis plus d'un an avec la préfecture. Une pétition a réuni 19 000 soutiens pour l'étudiante. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.