Une aide-soignante en Ehpad menacée d'expulsion

Lydia Veyrat, Béninoise de 37 ans, est menacée d’expulsion. Elle est en France depuis un an et demi et travaille dans un Ehpad de l’Isère. Le préfet lui reproche de ne pas avoir apporté la preuve de son insertion dans la société.

FRANCE 2

Lydia Verayt, née en Afrique, est arrivée en France il y a un an et demi. S’installer en France était un projet entamé avec son mari savoyard, décédé au Bénin, là où ils vivaient ensemble depuis vingt ans. Seule , elle a quitté son pays et son métier d’infirmière notamment pour régler la succession. Elle est aujourd'hui visée par un obligation de quitter le territoire français (OQTF) et menacée d’expulsion dans un délai de trente jours.

Le code de la route, un travail...

La jeune femme fait pourtant tout pour s’intégrer : signature d’un contrat d’intégration républicaine, passage du code de la route, et surtout, elle a trouvé un travail en tant qu’aide-soignante auprès de résidents d'Ehpad, certains malades du Covid. L’employée béninoise a déposé un recours, rejeté par le tribunal lundi 23 novembre. Selon le tribunal, elle n’est pas en France depuis longtemps et n’a pas de famille sur le territoire.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lydia Veyrat, Béninoise de 37 ans, est menacée d’expulsion. Elle est en France depuis un an et demi et travaille dans un Ehpad de l’Isère. Le préfet lui reproche de ne pas avoir apporté la preuve de son insertion dans la société.
Lydia Veyrat, Béninoise de 37 ans, est menacée d’expulsion. Elle est en France depuis un an et demi et travaille dans un Ehpad de l’Isère. Le préfet lui reproche de ne pas avoir apporté la preuve de son insertion dans la société. (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)