Procès Daval : Jonathann reconnaît avoir tué sa femme

Revenu dans le box des accusés après son malaise la veille, Jonathann Daval a dévoilé avoir voulu donner la mort à son épouse. Il a fait le récit de cette soirée, des aveux tant attendus par les parents d'Alexia qui ne convainquent pas.

Les aveux de Jonathann Daval étaient tant attendus. Ils ont eu finalement lieu, jeudi 19 novembre, alors que se déroulait le quatrième jour de son procès. En début d’après-midi, quand l’audience a repris, le silence s’est imposé naturellement dans la salle. Jonathann Daval s’est levé, a ôté son masque et commencé son récit glaçant. "On s’est disputé, elle m’a mordue, alors j’ai pris sa tête et j’ai frappé, des coups de poing et des coups de poing", a-t-il-témoigné.

Y'a-t-il eu préméditation ?

L’accusé a ensuite reconnu avoir serré le coup de sa femme, laquelle s’est affaissée. Il aurait alors tenté de la réveiller. La famille d’Alexia est sous le choc mais continue de penser que le témoignage est truffé de mensonges. "Il va dire : 'J’ai continué de serrer jusqu’à ce qu’elle s’affaisse.' Non, non, c’est impossible ça. On sait que le médecin légiste a dit hier qu’elle s’est affaissée forcément au bout de quelques secondes", estime Caty Richard, l’avocate de la famille de la victime. Vendredi 20 novembre, "les parties civiles vont également tenter de démontrer la préméditation du meurtre", rapporte la journaliste Nathalie Perez.

Le JT
Les autres sujets du JT
(BENOIT PEYRUCQ / AFP)