Justice : de nombreux dossiers d'agressions sexuelles classés sans suite

Comment la justice traite-t-elle les dossiers d'agressions sexuelles quand les victimes ne portent pas plaine ? En plateau, la journaliste de France 3 Nathalie Perez apporte des précisions sur ces dossiers. 

France 3

Au niveau des dossiers sur des agressions sexuelles en France, quelles sont les dernières statistiques ? "En France, seule une femme sur 10 victimes d'agression sexuelle ou de viol décide de franchir le seuil du commissariat et de la gendarmerie pour porter plainte. "Sept plaintes sur dix sont classées sans suite, pratiquement toujours pour les mêmes motifs. Les faits ne sont pas suffisamment caractérisés. La parole de la plaignante ne suffit pas. Elle doit aussi apporter les preuves de ce qu'elle avance", explique la journaliste de France 3 Nathalie Perez, présente sur le plateau du 19/20.

Seuls 16% des mis en cause sont condamnés

Après une longue instruction et un procès souvent douloureux, seuls 16% des mis en cause sont condamnés. "Depuis le mouvement MeToo, aucune plainte pour harcèlement n'est allée jusqu'au tribunal. Face à ces difficultés, la ministre de la Justice a déjà pris une première mesure : une plateforme d'écoute pour les victimes", précise Nathalie Perez. D'ici 2020, du personnel médical sera formé dans les hôpitaux afin qu'il puisse être habilité à recueillir les plaintes. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Des jeunes femmes à un rassemblement #MeToo à Paris, place de la République, le 29 octobre 2017.
Des jeunes femmes à un rassemblement #MeToo à Paris, place de la République, le 29 octobre 2017. (DENIS MEYER / HANS LUCAS / AFP)