Johnny Hallyday : que prévoit la loi française dans le partage du patrimoine aux enfants ?

Sur le plateau du journal de 20 heures, Justine Weyl vous dit tout sur la loi en vigueur en matière d'héritage afin de comprendre ce qui oppose les membres de la famille Hallyday.

FRANCE 2

La famille de Johnny Hallyday est en conflit autour de son patrimoine. Laura et David estiment avoir été illégalement évincés du testament du chanteur. Sur le plateau du journal de 20 Heures, Justine Weyl revient en détail sur la loi française en la matière. "Il est impossible selon le droit français de déshériter ses enfants. Selon l'article 912 du Code civil, aucun enfant ne peut être écarté de la succession. Selon la loi française, l'héritage doit être réparti à parts égales entre les différents enfants, même issus de différentes unions, explique-t-elle. En théorie, les 4 enfants du chanteur devraient donc se partager trois quarts de son patrimoine, le dernier quart revenant à sa veuve Laeticia".

Six testaments rédigés en France et aux États-Unis

Les sommes perçues par le passé peuvent malgré tout être déduites de la part de David et Laura. La journaliste poursuit : "S'ils ont perçu autant que ce qu'il devaient en principe hériter, ils ne toucheront rien du tout. Dans ce cas précis, au moins six testaments ont été rédigés, le plus récent aux États-Unis, où la loi permet de déshériter ses enfants. Tout dépendra du dernier lieu de résidence de Johnny, Marnes-la-Coquette (Hauts-de-Seine) en France ou Los Angeles aux États-Unis, la justice tranchera."

Le JT
Les autres sujets du JT
Laeticia Hallyday et Laura Smet devant l\'église de la Madeleine à Paris.
Laeticia Hallyday et Laura Smet devant l'église de la Madeleine à Paris. (LUDOVIC MARIN / AFP)