"Gilets jaunes" : la cagnotte en faveur de Christophe Dettinger fait réagir les soutiens des policiers

À la suite du lancement de la cagnotte polémique en faveur de l'ex-boxeur, des levées de fonds ont été créées en faveur des policiers. 

Voir la vidéo

C'est une initiative en faveur de Christophe Dettinger qui fait polémique. Le 7 janvier, une levée de fonds avec l'accord de ses proches a été lancée, avec comme résultat 8 000 donateurs et quelques 120 000 euros récoltés. Une cagnotte en faveur de l'ex-boxeur, filmé en train de frapper des gendarmes qui a suscité l'indignation de certaines personnes, dont des membres du gouvernement. "Soutenir cela c'est être complice de cet acte, et c'est l'encourager", a jugé Marlène Schiappa, secrétaire d'État à l'Égalité entre les femmes et les hommes.

Un acte répréhensible ?

"La loi prévoit qu'il est interdit d'appeler aux dons pour financer des condamnations judiciaires prononcées par le tribunal correctionnel ou une Cour d'assises, comme des amendes, des dommages et intérêts ou des frais de justice", éclaire l'avocat Me Anthony Bem. Face à la polémique, la plateforme Leetchi a fermé la cagnotte mardi 8 janvier à la mi-journée, et conteste toute illégalité. En attendant, des cagnottes en faveur des forces de l'ordre ont aussi été créées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un ancien boxeur, Christophe Dettinger, frappe un gendarme mobile lors d\'une manifestation des \"gilets jaunes\" à Paris, le 5 janvier 2018.
Un ancien boxeur, Christophe Dettinger, frappe un gendarme mobile lors d'une manifestation des "gilets jaunes" à Paris, le 5 janvier 2018. (ANTONI LALLICAN / HANS LUCAS / AFP)