Cet article date de plus de deux ans.

Européennes : premier vote en prison pour les détenus de Vivonne

Publié
Durée de la vidéo : 2 min.
Européennes : premier vote en prison pour les détenus de Vivonne
FRANCE 3
Article rédigé par
France Télévisions

Pour la première fois, des bureaux de vote vont être installés dans les prisons à l'occasion des élections européennes. Une équipe de France 3 s'est rendue au centre pénitentiaire de Vivonne, dans la Vienne.

Il a pu exercer son droit de vote depuis la prison. Une première pour Jonathan, incarcéré depuis 2011 au centre pénitentiaire de Vivonne, dans la Vienne. En mars dernier, la ministre de la Justice, Nicole Belloubet, a accordé ce nouveau droit aux détenus grâce à la promulgation d'une loi. Voter en prison, c’était la volonté portée par l'association des Robin des lois, un travail réalisé main dans la main avec les institutions et qui a duré plusieurs années.

34 votes sur 700 détenus

"C'est un pas en avant pour les détenus. Ils font partie de notre société, ils ont commis une faute, ils la payent, mais ils peuvent également participer à sa construction", estime Mahyar Monshipour, président de l'association. Sur les 700 détenus de la prison de Vivonne, ils étaient 34 à avoir mis l'enveloppe dans l'urne de vote au sein de l'établissement dans le cadre des élections européennes

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Droit et justice

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.