L'instant T, France info

L'Instant T de Corneille

Certains pays portent une triste étiquette : Celle d’avoir vécu sur son sol un génocide. Le Rwanda est l’un d’eux. L’invité de L’instantT est un rescapé :  il a 17 ans quand ses parents, ses frères et sa petite sœur, sont assassinés sous ses yeux. Sa résilience :  C’est la famille qu’il a fondé depuis et la musique qu’il compose et chante aujourd’hui.

Voir la vidéo
FRANCEINFO

Certains pays portent une triste étiquette : Celle d’avoir vécu sur son sol un génocide. Le Rwanda est l’un d’eux. L’invité de L’instantT est un rescapé :  il a 17 ans quand ses parents, ses frères et sa petite sœur, sont assassinés sous ses yeux. Sa résilience :  C’est la famille qu’il a fondé depuis et la musique qu’il compose et chante aujourd’hui. Corneille vient de sortir un nouvel album « Parce qu’on aime» chez Wagram dont il nous chante une chanson.

Quand on lui demande quel est son instant T. il répond : ma rencontre avec le producteur Francis Jullien en 2001 alors qu’il n’est encore qu’un jeune chanteur peu connu. « C’est la première personne qui a compris quelque chose en écoutant ma musique » dit-il. Il lui a permis d’avancer et de composer sa musique. Et un peu plus tard de sortir l’album qui l’a fait connaitre « parce qu’on vient de loin » .

Aujourd’hui Corneille revient avec son 8eme album et cette chanson : « Tout le monde » qu’il interprète sur le plateau . Corneille explique ce qui l’a inspiré :« C’est un titre qui est né parce que je me suis surpris de ma propre hypocrisie. J’avais lu un article sur l’exploitation des mines de cobalt dans l’est du Congo qui servait aux batteries de téléphones portables, et je m’apprêtais à tweeter mon indignation quand je me suis rendu compte que j’étais le premier à en profiter avec mon iPhone ».

Comment voit-il le monde d’aujourd’hui ? Aujourd’hui il vit au Canada sa seconde patrie mais suit ce qui se passe en France. Il explique qu’il a eu du mal à retrouver l’inspiration après avoir écrit il y a quelques années son livre autobiographique. Mais maintenant cela va mieux, Corneille est de nouveau inspiré.