"Gilets jaunes" : un dispositif de sécurité inédit

En direct de la place Beauvau devant le ministère de l'Intérieur, Nathalie Perez fait le point sur le dispositif de sécurité mis en place à Paris.

Voir la vidéo
FRANCE 3

Aujourd'hui vendredi 7 décembre, le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner a rappelé qu'il y aurait un dispositif de sécurité exceptionnel samedi 8 décembre. "89 000 membres des forces de l'ordre seront déployés demain sur toute la France, dont 8 000 rien qu'à Paris, c'est-à-dire le double par rapport à samedi dernier", détaille Nathalie Perez en direct de la place Beauvau. "Le ministre a également annoncé la présence de blindés de la gendarmerie, mais en aucun cas l'armée ne sera réquisitionnée", poursuit la journaliste. Le ministre de l'Intérieur a également confirmé que "des appels à la haine et à tuer des policiers circulaient sur les réseaux sociaux".

"10 000 ce n'est pas le peuple, ce n'est pas la France"

Les services de renseignement ont identifié et interpellé l'une de ces personnes, "deux armes ont été saisies à son domicile", précise la journaliste. Christophe Castaner a également rappelé "que les policiers seraient d'une extrême sévérité à l'encontre des casseurs." Pour lui, "10 000 ce n'est pas le peuple, ce n'est pas la France, c'est une petite minorité (...) qui compte parmi ses rangs des personnes pacifiques et bien intentionnées. Mais qui compte aussi des personnes qui se sont radicalisées, qui ont franchi les limites de la légalité républicaine", a ainsi déclaré le ministre.

Le JT
Les autres sujets du JT
Manifestation de \"gilets jaunes\" le 1er décembre à Paris.
Manifestation de "gilets jaunes" le 1er décembre à Paris. (GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP)