"Gilets jaunes" : des milliers de vigiles mobilisés

Pour tenter d'empêcher de nouvelles violences, de nombreux commerçants font appel à des sociétés privées. 

Voir la vidéo
FRANCE 3

À Paris, samedi 1er décembre, les vitres du magasin d'un cordonnier ont été brisées et la boutique en partie saccagée. Alors pour éviter que cela ne se reproduise, le commerçant a choisi d'agir et a fait appel à des agents de sécurité privée. Des maitres-chiens seront donc postés à l'entrée de son commerce. Quelques grands hôtels et de très nombreuses boutiques de luxe renforcent discrètement leur sécurité pour ce samedi 8 décembre. Mais la mesure ne concerne pas que les enseignes les plus huppées.

40% d'effectifs en plus

La forte demande a poussé certains professionnels à augmenter leurs effectifs de près de 40%. "On va se renforcer d'une cinquantaine d'agents. Parmi l'ensemble du personnel, d'autres gens vont être affectés en dehors de leur planification sur certains sites spécifiques, même du tertiaire sur certains boulevards tel le boulevard Haussmann", précise Georges Demmer, directeur général d'Actor Sécurité. Depuis vendredi 7 décembre au matin, plusieurs commerçants de l'avenue Kléber ont fait appel à des plaquistes pour protéger leurs enseignes. L'objectif est de tenter au maximum de limiter les dégâts.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vitrine attaquée par des manifestants près des Champs-Elysées à Paris le 1er décembre 2018.
Une vitrine attaquée par des manifestants près des Champs-Elysées à Paris le 1er décembre 2018. (ALAIN JOCARD / AFP)