"Gilets jaunes" : 48 heures de violences à Paris

Des scènes de violences jusqu'au déplacement du président de la République, dimanche 2 décembre, retour sur les images marquantes de ces deux derniers jours.

France 2

À 11 heures du matin, dimanche 2 décembre, le président de la République est à peine rentré du sommet du G20 en Argentine qu'il se rend sous l'Arc de triomphe à Paris, pour quelques minutes de recueillement sur la tombe du Soldat inconnu. Puis, le chef de l'État et le ministre de l'Intérieur rejoignent l'avenue Kléber où ils rendent hommage aux forces de l'ordre et aux pompiers qui ont affronté les violences de la journée, samedi 1er décembre. Aux abords des Champs-Elysées, des scènes de guérillas urbaines ont eu lieu avec de nombreux affrontements entre manifestants et forces de l'ordre.

Certains habitants ont dû être évacué

L'Arc de triomphe a été vandalisé. Au milieu des barricades, certains s'en prennent aux commerces et brisent des vitrines. Des actes d'une rare violence en plein Paris. À la nuit tombée, une grille du jardin des Tuileries a été mise à terre, faisant un blessé grave. Des dizaines de véhicules sont incendiés. Dans une épaisse fumée, certains habitants du quartier sont évacués. Le lendemain, Paris s'est réveillé choqué par ce déchaînement de violences.

Une voiture est incendiée à côté des Champs-Elysées par des \"gilets jaunes\".
Une voiture est incendiée à côté des Champs-Elysées par des "gilets jaunes". (ALAIN JOCARD / AFP)