"Gilets jaunes" à Paris : des interpellations pour limiter les dégâts

Afin d'éviter de nouveaux débordements, les forces de l'ordre ont choisi d'interpeller les fauteurs de trouble en amont samedi 8 décembre à Paris.

FRANCE 2

La journée du samedi 8 décembre a débuté dans le calme par des fouilles systématiques. Aux abords des lieux sensibles, les "gilets jaunes" sont contrôlés un par un. Confisquer des armes potentielles en amont, c'était la stratégie des forces l'ordre. Les contrôles ont commencé loin de la capitale au péage de Saint-Arnoult dans les Yvelines, à 70 km de Paris. Les bus et les voitures sont inspectés. Masques à gaz, boules de pétanque, bâtons télescopiques... Les prises des policiers sont multiples. Même stratégie offensive à l'arrivée des manifestants dans les gares parisiennes. Résultat, les manifestations débutent dans le calme dans les rues de la capitale.

1 000 personnes interpellées en France

Malgré les précautions prises, certains petits groupes échappent aux mailles du filet et dégradent magasins et mobilier urbain. Pour la police, la nouvelle stratégie de maintien de l'ordre basée sur des interpellations massives a permis de limiter les dégâts. En France, plus de 1 000 personnes ont été appréhendées, 974 sont en garde à vue.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des forces de l\'ordre en pleine intervention lors de la manifestation des \"gilets jaunes\', le 8 décembre 2018, sur les Champs-Elysées à Paris.
Des forces de l'ordre en pleine intervention lors de la manifestation des "gilets jaunes', le 8 décembre 2018, sur les Champs-Elysées à Paris. (ERIC FEFERBERG / AFP)