Casseurs : quelles sont les mesures que le gouvernement veut mettre en place ?

Édouard Philippe a annoncé un durcissement de la loi contre les casseurs, avec notamment la création d'un fichier recensant les individus violents.

Voir la vidéo

Le gouvernement veut lutter sévèrement contre les casseurs. Édouard Philippe a promis, lundi 7 janvier, une loi afin de durcir les mesures à prendre contre les perturbateurs des manifestations. Quelles sont les mesures envisagées par les pouvoirs publics désireux de durcir le ton ? Pour commencer, 5 000 policiers et gendarmes seront déployés samedi 12 janvier à Paris, et 80 000 dans toute la France.

Dissimuler son visage pourrait devenir un délit

Une réponse sécuritaire suivie d'une réponse législative. "Le gouvernement est favorable à ce que notre loi soit complétée, à ce qu'une loi nouvelle soit adoptée, qui permettra de sanctionner ceux qui ne respectent pas cette obligation de déclaration et qui participeraient à des manifestations qui ne seraient pas déclarées", a indiqué Édouard Philippe sur TF1. Ainsi, dissimuler son visage pourrait devenir un délit, et le principe du "casseur-payeur" pourrait engager la responsabilité civile du manifestant pour payer les réparations. Un fichier pourrait aussi recenser les individus violents. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Un manifestant lors d\'un rassemblement des \"gilets jaunes\" à Bordeaux, le 29 décembre. 
Un manifestant lors d'un rassemblement des "gilets jaunes" à Bordeaux, le 29 décembre.  (MEHDI FEDOUACH / AFP)