Pièces à conviction, France 3

VIDEO. "S'ils veulent jouer aux cons, ils auront la guerre" : les sangliers sèment la discorde entre les agriculteurs et les chasseurs des Vosges

Dans les Vosges, où les ravages des sangliers se chiffrent en millions d'euros, agriculteurs et chasseurs sont à couteaux tirés. Cet été, les images d'une vidéo filmée par des chasseurs ont fait monter la tension d'un cran. Extrait d'une enquête de "Pièces à conviction".

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Qui est l'auteur de ce massacre ? "Dix sangliers par terre, sur le côté, avec des fractures ouvertes à toutes les pattes, écrasés au 4 x 4, poursuivis dans les champs, et achevés au tracteur !" C'est le directeur de la Fédération de chasse des Vosges qui commente les images, filmées par un autre chasseur, d'un "rodéo" très particulier.

Cette vidéo tournée en août 2020 a fait grimper d'un cran la tension entre chasseurs et agriculteurs des Vosges. Dans ce département, l'un de ceux où les sangliers détruisent le plus de cultures, ils sont à couteaux tirés. En échange de leur monopole sur la faune, les chasseurs doivent indemniser les dégâts liés aux grands gibiers (ils se chiffrent à au moins 2 millions d'euros par an pour le département). Les agriculteurs les accusent de leur côté de ne pas tuer assez de sangliers – voire de les élever pour être sûrs d'avoir des "cochons" à tirer le week-end.

"Les sangliers, ils les élèvent comme moi j'élève des vaches dans mon hangar" (un agriculteur à propos des chasseurs)

Les responsables n'ont pas encore été identifiés, mais les chasseurs ont leur petite idée : des agriculteurs auraient voulu les provoquer car ils ne tuent pas assez de sangliers. La Fédération de chasse a porté plainte. Six suspects ont été auditionnés par la police de l'environnement. 

"Pièces à conviction" a contacté l'un d'entre eux. C'est un agriculteur qui habite à quelques kilomètres du champ où les sangliers ont été tués. Est-il solidaire de ces agissements ? Oui, il "cautionne, et encourage les agriculteurs à 'y aller'...". Depuis qu'il a parlé aux enquêteurs, il dit faire l'objet d'intimidations, ainsi que tous ceux qui ont été entendus. Aux chasseurs, ce "monde de pourris, de personnes qui ont du pognon", il promet la guerre "s'ils veulent jouer aux cons"...

Extrait de "Les sangliers de la discorde, la face cachée d'une invasion", une enquête à voir dans "Pièces à conviction" le 16 décembre 2020.

> Les replays des magazines d'info de France Télévisions sont disponibles sur le site de Franceinfo et son application mobile (iOS & Android), rubrique "Magazines".

Pièces à conviction. \"S\'ils veulent jouer aux cons, ils auront la guerre\" : les sangliers sèment la discorde entre les agriculteurs et les chasseurs des Vosges
Pièces à conviction. "S'ils veulent jouer aux cons, ils auront la guerre" : les sangliers sèment la discorde entre les agriculteurs et les chasseurs des Vosges (PIÈCES A CONVICTION / FRANCE 3)