Pièces à conviction, France 3

VIDEO. Comment la FNSEA nomme les ministres de l'Agriculture

Le 18 janvier, "Pièces à conviction" enquête sur un "empire agricole", celui de la FNSEA. Le premier syndicat du monde paysan est réputé tout-puissant… au point de choisir le ministre de l'Agriculture. Extrait en forme de confession.

Dans cet extrait du numéro de janvier 2017 de "Pièces à conviction", un ancien ministre de l'Agriculture sous la présidence de Jacques Chirac le confirme : la FNSEA a joué un rôle clé dans sa nomination.

Pas moyen d'arriver à ce poste sans la bénédiction de la Fédération. Dominique Bussereau, ministre de 2004 à 2007, raconte : "Quand j'ai été nommé, je connaissais Jean-Michel Lemétayer, président de la FNSEA à l'époque, parce qu'il était venu me voir quand j'étais ministre du Budget. J'avais un peu l'impression d'une visite d'embauche."

"Il faut qu'on en parle à Sarkozy"

Une fois ministre, Dominique Bussereau reçoit à nouveau le patron de la FNSEA, juste avant l'élection de Nicolas Sarkozy. "En 2007, quand le mandat de Jacques Chirac se terminait, Jean-Michel Lemétayer est venu me voir en me disant : 'Est-ce que tu veux rester ministre de l'Agriculture ? Parce qu'il faut qu'on en parle à Sarkozy'…" Nicolas Sarkozy sera bel et bien élu, mais Christine Lagarde succédera finalement à Dominique Bussereau.

Extrait de "FNSEA : enquête sur un empire agricole", un document à voir dans "Pièces à conviction" le 18 janvier 2017 à 23h25.

Capture d\'écran \"Pièces à conviction\" / France 3. Dominique Bussereau
Capture d'écran "Pièces à conviction" / France 3. Dominique Bussereau (Capture d'écran "Pièces à conviction" / France 3)