Vague de froid : dans le Gard, les récoltes menacées par les températures négatives

Publié Mis à jour
Vague de froid : dans le Gard, les récoltes menacées par les températures négatives
France 2
Article rédigé par
L.Courté, B.Bock, T.Toujas - France 2
France Télévisions

Dans la soirée du samedi 2 avril, trois départements sont toujours placés en alerte neige et verglas : la Loire, la Haute-Loire et du Puy-de-Dôme. Les viticulteurs, arboriculteurs et maraîchers tentent de protéger leurs récoltes. 

En ce début du mois d'avril, les abricotiers de Geoffrey Magnani, à Saint-Gilles (Gard), sont en pleine croissance. Les petits fruits sont arrivés à un stade critique : le noyau n'a pas encore commencé sa formation, et le gel annoncé au cours des prochains jours pourrait compromettre la récolte. En 2021, l'arboriculteur en a perdu 30%. Cette année, il a investi 50 000 euros dans des bougies antigel. "C'est la protection la plus coûteuse, la plus réactive, et la plus éphémère, puisque toutes les huit heures, il faut renouveler les pots", confie-t-il. 

De lourds investissements 

Il utilise également un bruleur à gaz, pour propulser de l'air chaud dans les vergers. Au total, plus de 200 000 euros d'investissement, qui pourraient être insuffisants si les températures se révèlent plus froides que prévu. À Beaucaire (Gard), Pierre Pailloux, maraîcher, est lui aussi à pied d'œuvre pour protéger du gel ses 300 hectares de melons. Il renforce toute la journée ses bâches thermiques avec de la terre. Le dispositif permet de gagner 4 à 5 degrés. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.