Thaïlande : un surprenant vignoble prend de l’ampleur

Dans une région au climat peu propice à la viticulture, un vignoble familial en Thaïlande parvient à se développer malgré des contraintes imposées par les lois locales.

FRANCEINFO

Le vignoble Gran Monte de Nikki Visoota Lohitnavy et Mimi Suvisoot Lohitnavy intrigue. Au nord de Bangkok, en Thaïlande, elles sont parvenues à surmonter les contraintes climatiques pour produire désormais 10 000 bouteilles de vin par an d’une valeur de 25 euros chacune. "Beaucoup de vititculteurs du monde entier veulent savoir ce que nous faisons ici. Car le climat change partout, ils doivent donc s’adapter à des températures plus chaudes, à des précipitations plus importantes dans leurs régions", confie Nikki.

Une législation thaïlandaise qui freine leur développement

C’est un pari risqué de se lancer dans la production de vin en Thaïlande. La législation sur l’alcool étant de plus en plus sévère, l’entreprise fait face à de multiples contraintes. "Je ne peux pas montrer clairement une bouteille de mon vin. Je ne peux pas publier quel est le goût de notre vin sur les réseaux sociaux, sur le goût qu’a notre vin. Et il y a aussi une restriction sous forme de taxe", explique sa soeur Mimi. Les petits producteurs locaux espèrent prochainement faire changer les lois qui, selon eux, profitent surtout aux puissants producteurs de bières.

Dans une région au climat peu propice à la viticulture, un vignoble familial en Thaïlande parvient à se développer malgré des contraintes imposées par les lois locales.
Dans une région au climat peu propice à la viticulture, un vignoble familial en Thaïlande parvient à se développer malgré des contraintes imposées par les lois locales. (FRANCEINFO)