Présidentielle 2022 : Marine Le Pen en campagne dans le Loiret

Publié
Présidentielle 2022 : Marine Le Pen en campagne dans le Loiret
FRANCE 3
Article rédigé par
H. Hug, J-M. Lequertier, T. Le Hec, D. Fuchs - France 3
France Télévisions

A 22 jours du premier tour de l'élection présidentielle, "Sans détours en campagne" nous emmène samedi 19 mars sur les pas de Marine Le Pen dans une commune rurale du Loiret. Avec la flambée des prix, la souveraineté alimentaire est un thème qui s'impose.

Dans le Loiret, les agriculteurs façonnent les paysages au gré de leurs envies, leurs intérêts et surtout, de l'évolution des marchés. Actuellement, les prix pour le tournesol et le blé tendre flambent car les céréales commencent à manquer sur les marchés. La guerre en Ukraine et, avant elle, la crise sanitaire ont révélé la dépendance de l'agriculture française. L'inquiétude est partagée par tous les agriculteurs de la région. La souveraineté alimentaire est une thématique qui est brusquement entrée dans la campagne électorale, la plupart des candidats la réclament désormais, en tête desquels : Marine Le Pen.

Vanter les circuits courts


La présidente du Rassemblement national (RN) promet de dénoncer le programme européen "de la ferme à la fourchette" qui vise à réduire de 50 % le recours aux pesticides d'ici 2030. "Il va avoir comme conséquence de baisser de 10 à 20 % la production agricole européenne, ce qui est une absurdité totale au moment où précisément on court derrière une souveraineté alimentaire", a-t-elle déclaré en déplacement dans le Loiret samedi 19 mars. Dans la petite commune de Courtomer, Marine Le Pen est venue vanter les circuits courts. Ici, les commerçants n'ont pas attendu les conseils de la candidate RN. Au quotidien, ils essayent de maintenir les prix. La Guerre en Ukraine avait un peu endormie la campagne présidentielle, mais avec l'envolée des prix et les difficultés d'approvisionnement, celle qui se présente depuis des mois comme la candidate du pouvoir d'achat retrouve quelques couleurs. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.