Pesticides : "Ne pas laisser traîner cette affaire"

Après le couac du gouvernement sur le sujet des pesticides, Jeff Wittenberg se trouve près du palais de l'Élysée pour France 2.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Ce lundi 26 juin, après l'opposition des ministres de l'Environnement d'un côté et de l'Agriculture de l'autre, sur le sujet des pesticides, Jeff Wittenberg explique qu'"il faut se souvenir de ce qu'avait dit Emmanuel Macron le 18 mai. C'était lors du tout premier conseil des ministres de son quinquennat. Il avait dit : 'Lorsqu'une chose est tranchée, elle doit devenir la règle.' Or précisément, on l'a entendu : cette question des pesticides avait été arbitrée le 21 juin, le jour même où Stéphane Travert est devenu ministre".

"Une erreur de transmission"

Le journaliste ajoute : "Visiblement, cet arbitrage de Matignon ne lui était pas revenu jusqu'aux oreilles et donc, il y a eu ce qu'on peut appeler un couac, en tout cas une erreur de transmission. On nous explique dans l'entourage du chef de l'État, ce lundi soir, qu'il ne fallait pas laisser traîner cette affaire."

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a connu un premier désaccord avec Stéphane Travert, ministre de l\'Agriculture, sur l\'interdiction des néonicotinoïdes. 
Le ministre de la Transition écologique et solidaire, Nicolas Hulot, a connu un premier désaccord avec Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture, sur l'interdiction des néonicotinoïdes.  (PHOTO RICHARD MOUILLAUD / MAXPPP)