Madagascar : la vanille se paie à prix d'or

La vanille va-t-elle devenir inabordable ? Son prix atteint des niveaux records, il faut compter 500 euros. La demande est de plus en plus forte alors que sa culture est de plus en plus difficile à Madagascar.

Voir la vidéo
France 3

S'acheter quelques gousses de vanille un petit plaisir qui devient un luxe. La vanille est 25 fois plus chère qu'il y a dix ans. C'est à Madagascar que tout s'explique. L'île assure 80% de la production mondiale. Cette année, un cyclone a frappé les champs, la vanille est rare, précieuse, elle attise l'envie dans ce pays très pauvre. Des voleurs s'attaquent aux champs, les cultivateurs doivent dormir sur place pour protéger leur récolte. "On risque la mort en surveillant nos plantations la nuit. C'est pour ça que c'est très difficile de travailler dans la vanille actuellement", explique un cultivateur.

Un trésor caché sous le canapé

Trafic, hausse de la criminalité, spéculation, Madagascar est en pleine crise. La vanille c'est l'or du pays, 5% du PIB. Patrick achète des gousses qu'il revend ensuite aux négociants, son trésor, il le cache sous son canapé. Mais il en a assez d'avoir peur. Sur les marchés, les prix flambent. 600 euros le kilo. La vanille attire de nouveaux producteurs qui négligent le savoir-faire ancestral. Les clients se méfient désormais de la production malgache. Cette baisse de qualité menace toute l'économie de l'île. D'autres pays ont commencé à planter de la vanille. L'Inde ou l'Indonésie pourraient bientôt concurrencer Madagascar.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des collecteurs de vanille à Madagascar, le 25 mai 2016. 
Des collecteurs de vanille à Madagascar, le 25 mai 2016.  (RIJASOLO / AFP)