Les exploitations agricoles vouées à disparaître ?

Les exploitations agricoles disparaissent à un rythme inquiétant, plus de 200 chaque semaine. Elles ont beaucoup de mal à trouver un repreneur.

C'est une ferme de plus à transmettre en Haute-Vienne. À 62 ans, Pierre Cruchet peut prendre sa retraite depuis deux ans. Sans enfant, cet agriculteur a donc mis son exploitation en vente en 2017. Des bâtiments et du matériel. Mais il ne reçoit aucune proposition. "Pour l'instant je n'ai eu qu'une visite, mais ça n'a rien donné parce que ce n'était pas très sérieux. Et sinon à part ça, c'est plutôt calme", confie l'éleveur.

Une installation pour trois départs

Près d'1 agriculteur sur 2 pourrait faire valoir ses droits à la retraite dans les 5 ans à venir. Comme cet autre agriculteur de brebis du Limousin. Les enfants de Michel Maisonnier ne travaillent pas dans le milieu agricole. À 62 ans, il souhaiterait transmettre sa ferme à de jeunes agriculteurs. Un jeune couple de trentenaires est intéressé. Il va devoir débourser 300 000 euros pour ce projet d'installation. Une somme qu'il va devoir emprunter et les banques sont frileuses. Résultat : on compte une installation pour trois départs.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un agriculteur dans un champ de blé, le 21 août 2018, à Bouloire (Sarthe).
Un agriculteur dans un champ de blé, le 21 août 2018, à Bouloire (Sarthe). (JEAN-FRANCOIS MONIER / AFP)