Les éleveurs préparent leurs bêtes pour le Salon de l'agriculture

Chaque année, les agriculteurs sont nombreux à présenter leurs bêtes à divers concours, comme le Salon de l’agriculture, qui débute le 22 février. Ils sont en pleine préparation. 

À Moussey (Moselle), un taureau est bichonné. Son éleveur en est sûr, ce sera l'une des stars du Salon international de l'agriculture, qui se tient à Paris du 22 février au 1er mars. Le taureau en question, Nelson, pèse 1 510 kg. Ce Charolais âgé de 3 ans est la fierté du coin. Il a de bonnes chances d'être primé au célèbre salon.

Préparation

Pour être sûr que l'animal fasse bonne impression le jour J, son propriétaire en prend soin. Il lui relève le poil. "C'est important qu'il ait un poil bien bouclé, et long, pour bien démarquer l'espace entre les lignes de viande et toute la masse musculaire", explique l'éleveur. Ce dernier a acquis Nelson à l'âge de 11 mois, en Haute-Loire. Il s'en occupe depuis et transmet sa passion aux plus jeunes générations. Les parents de cet éleveur participaient également au Salon de l'agriculture. Il espère que sa bête remportera un prix pour cette édition 2020.

Le JT
Les autres sujets du JT
Peut-être des filles de Jocko Besne ? Le taureau reproducteur, mort le 13 mars 2012, aurait eu plus de 300 000 enfants femelles de la race laitière Prim\'Holstein.
Peut-être des filles de Jocko Besne ? Le taureau reproducteur, mort le 13 mars 2012, aurait eu plus de 300 000 enfants femelles de la race laitière Prim'Holstein. (JEAN-PIERRE MULLER / AFP)