Les chefs de plus en plus nombreux à mêler cuisine, agriculture et élevage

Publié
Les chefs de plus en plus nombreux à mêler cuisine, agriculture et élevage
Article rédigé par
F. Mavic, O. Gardette, J.-M. Noël, N. Lachaud - France 2
France Télévisions

Ils entendent de plus en plus maîtriser la filière de ce qu’ils travaillent. Ils sont chefs, mais également parfois agriculteurs, ou encore éleveurs, et revendiquent les circuits courts.

Avoir un potager c’est accepter que la nature vous fasse parfois des misères. Après une nuit des plus violentes, état des lieux pour Amélie Darvas, cheffe d’Aponem à Vailhan (Hérault). "On ne peut pas servir une tomate comme ça au client, du coup je vais faire une petite confiture ou une marmelade. On s’adapte, c’est comme ça, c’est la nature." Une nature qu’apprivoise petit à petit Amélie Darvas.

Un rêve dans une vie de cuisinier

En 2018, elle quitte son restaurant parisien pour s’installer dans un petit village du Languedoc. Son nouvel établissement dispose d'un potager bio, cultivé en terrasse. "C’est un rêve je pense dans une vie de cuisinier", déclare-t-elle. Mais cultiver un potager ne s’improvise pas. La cheffe a engagé Marine Bouvier, ingénieure agronome, pour veiller au grain. A Paris, un coup de téléphone au fournisseur suffisait pour une livraison express. Les chefs sont de plus en plus nombreux à mêler cuisine, agriculture, élevage.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.