Japon : des fruits à prix d'or

Au Japon, les prix des fruits sont exorbitants. Là-bas, une grappe de raisins peut être vendue jusqu'à 8 700 euros aux enchères.

Voir la vidéo
France 2

Tokyo (Japon) est l'une des villes les plus chères du monde. Les prix des loyers et des transports sont très élevés. Même les fruits sont hors de prix. Dans un centre commercial, une grappe de raisins vaut 200 €. Les clémentines, elles, coûtent 125 €. Un client vient les regarder, mais ne les achète jamais. Aujourd'hui, le record de prix est attribué à une pêche, vendue 350 € l'unité. Au Japon, ces fruits haut de gamme servent en fait de cadeaux, dégustés lors d'anniversaires ou de rencontres d'affaires. "Au Japon, nous avons deux sortes de fruits. Ceux que l'on mange et ceux que l'on offre. C'est comme les voitures : il y a celles qui s'offrent tous les jours et les autres, les voitures de luxe", explique Shinji Hayashi, le responsable d'un magasin.

Une grappe de raisins vendue 8 700 € l'an dernier

Au rang des cadeaux le plus précieux, le melon brodé de Shizuoka. À trois heures de Tokyo, ils sont cultivés sous des serres. Nagata Masaki passe treize heures chaque jour à les bichonner. En gants blancs, il les polit un à un pour en faire des fruits parfaits. En plus du polissage, chaque melon doit être protégé du soleil. Pour en tirer les meilleurs prix, les producteurs vendent même leurs fruits aux enchères. Lors de ces ventes, des grappes de raisins sont vendues 2 500 €. La grappe la moins chère s'est vendue 35 €. Ici, tout le monde trouve ça normal. Ruby Roman, c'est le nom du label décerné à ces raisins qui ne peuvent être produits qu'à Kanazawa, au bord de la mer, à l'Ouest du Japon. L'année dernière, une grappe de raisins a été vendue 8 700 € aux enchères, un record.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le melon charentais est élevé en Espagne
Le melon charentais est élevé en Espagne (MAXPPP)