Japon : il fallait beaucoup d'oseille pour acheter ces deux melons, vendus plus de 25000 euros

Les Japonais vouent un culte aux fruits de luxe et le melon Yubari, un melon cantaloup cultivé sur l'île de Hokkaido et protégé par un label.

Une paire de melons yubaris a été vendue aux enchères plus de 25 000 euros, le 26 mai 2018 à Sapporo (Japon).
Une paire de melons yubaris a été vendue aux enchères plus de 25 000 euros, le 26 mai 2018 à Sapporo (Japon). (JIJI PRESS / AFP)

C'est un record pour des cucurbitacées. Deux melons Yubari, fruit très prisé au Japon, se sont vendus pour  3,2 millions de yens (plus de 25 000 euros), samedi 26 mai, lors d'enchères à Sapporo, sur l'île de Hokkaido (nord du pays), ont annoncé des responsables. Cette somme, qui suffirait à acheter une voiture neuve au Japon, supplante les 3 millions de yens obtenus voilà deux ans pour deux melons Yubari.

Appréciés comme du bon vin

Les ventes aux enchères de fruits de saison au Japon offrent régulièrement l'occasion de records de ce genre. La paire était la première de l'année à être présentée aux enchères du marché de gros de Sapporo et a été achetée par une firme locale de conditionnement de fruits.

"Les melons Yubari poussent bien cette année car les heures d'ensoleillement ont été longues depuis début mai", a expliqué un responsable du marché, Tatsuro Shibuta. Les Japonais vouent un culte aux fruits de luxe et le melon Yubari, un melon cantaloup cultivé sur l'île de Hokkaido et protégé par un label, constitue un cadeau très apprécié, comme du bon vin.