Gironde : à la découverte des vignobles et des châteaux

Privés cet été de clientèle étrangère, les professionnels du tourisme doivent se réinventer dans l'oenotourisme.

Sur la rive droite bordelaise se dresse le somptueux village de Saint-Emilion (Gironde). Au milieu du vignoble mondialement connu, le site classé au patrimoine mondial de l'Unesco accueille chaque année un million de visiteurs, dont 40% viennent de l'étranger. Cet été, avec la crise sanitaire, ce sont surtout des Français.

Compenser la perte provoquée par l'absence de touristes étrangers

Du coup, les commerçants de Saint-Emilion doivent s'adapter. "On avait trop pris l'habitude de travailler avec des clients étrangers. Se retrouver avec une clientèle française, ça fait du bien aussi", explique Bruno Baillarguet, propriétaire de "Vignobles et châteaux". Habituellement, les activités touristiques dans le vignoble, comme les visites guidées, sont tournées vers l'international. Depuis l'arrivée du virus, l'activité est en berne. En temps normal, près de 90% de la clientèle est étrangère avec beaucoup d'Asiatiques, d'Australiens et d'Américains au fort pouvoir d'achat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des vignes de Saint-Emilion, en Gironde, en juillet 2016.
Des vignes de Saint-Emilion, en Gironde, en juillet 2016. (GUIZIOU FRANCK / HEMIS.FR / AFP)