Dans les Landes, la grippe aviaire fait des ravages dans les élevages

Depuis plusieurs semaines, le Sud-Ouest est frappé par une forte épidémie de grippe aviaire. Plusieurs centaines de milliers de canards sont abattus pour freiner la progression du virus, en particulier dans les Landes.

La grippe aviaire touche massivement le Sud-Ouest. Le nombre d'élevages contaminé flambe, avec 124 foyers détectés, dont 119 uniquement dans les Landes. Près de 400 000 canards ont dû être abattus depuis le 24 décembre. Et cela ne devrait pas s'arrêter là. Des centaines de milliers d'autres palmipèdes vont être éliminés dans le but de freiner la propagation du virus. "C'est un virus très volatile, qui se déplace très vite et qui est surtout très contagieux et très virulent", explique Bernard Layre, le président de la chambre d'agriculture des Pyrénées-Atlantiques.

Conséquence de cette épizootie qui s'accélère : la Chine a suspendu les importations de volailles françaises. Un marché dont les éleveurs vont devoir se passer pour un bon moment. Un coup dur pour la filière foie gras : "On sait d'expérience que ça prend trois mois et ensuite les règles internationales nous imposeront encore un délai, donc avant six mois, on ne pourra pas rouvrir ce marché chinois", déplore Marie-Pierre Pee, la directrice du Comité interprofessionnel des palmipèdes à foies gras.

(FRANCE 3)