Consommation : la crise du blé va faire monter le prix des pâtes

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
Consommation : la crise du blé va faire monter le prix des pâtes
France 3
Article rédigé par
J.Duponchel, G.de Florival, K.Adda-Rezig, V.Travert, H.Strobel, J.Pires - France 3
France Télévisions

Les spaghettis et autres farfalles pourraient devenir des denrées rares. Les fabricants s'inquiètent en raison d'une pénurie mondiale de blé dur. Des pluies trop abondantes eu Europe et une sécheresse sans précédent au Canada compromettent les récoltes. Les prix pourraient monter en flèche.

Le marché des pâtes est en pleine ébullition. Les industriels s'apprêtent à faire face à une pénurie de blé dur, l'ingrédient principal. Dans une entreprise de Colmar (Haut-Rhin) d'une dizaine de salariés, pour l'instant, il n'y a pas d'impact sur la production. Mais dans un silo, les réserves de blé fondent à vue d'œil. "Là, il nous reste environ 12 tonnes, on peut produire environ, selon le type de pâtes, entre 15 jours et trois semaines à peu près. Il est prévu qu'on soit livrés au mois de septembre d'une citerne de 25 tonnes, pour la suite on est dans l'expectative", prévoit Gilles Reichstadt, responsable de production Usine Thirion.

Première hausse de prix en juillet

Une incertitude liée aux mauvaises récoltes. En matière de pâtes, le grenier à blé de la planète se trouve au Canada, d'où sortent deux tiers de la production mondiale. Problème : avec la canicule qu'a subi le pays, on déplore 30% de pertes. En France, les champs sont inondés, de quoi alourdir un peu plus les pertes mondiales. Les industriels se l'arrachent à prix d'or : plus 30% sur les cours mondiaux depuis la mi-juillet. L'impact en rayon commence déjà à se faire sentir : le prix d'un paquet de pâtes en supermarché a augmenté en juillet, et ça ne fait que commencer.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Agriculture

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.