Charente-Maritime : les ventes d'huîtres en baisse de 50% en raison des blocages routiers des "gilets jaunes"

Le président du Comité régional conchylicole, Daniel Coirier, se dit "inquiet" pour sa professio

Huitres.
Huitres. (CATHERINE GRAIN)

Les ventes d'huîtres sont en baisse de moitié depuis trois semaines en Charente-Maritime depuis que les blocages routiers des "gilets jaunes" compliquent l'approvisionnement en France, rapporte France Bleu La Rochelle.

"Quand il y a eu les blocages des plate-formes de la grande distribution à Frontignan dans le sud, ou Lorient en Bretagne, rien ne partait", raconte Annie Aubier, patronne de Central Marée sur le chenal de Coux, en Charente-Maritime. Ses clients, la grande distribution notamment, revoient leurs commandes à la baisse quand il y a des barrages bloquants ou des difficultés de circulation.

Des entreprises pourraient être menacées

Une baisse des ventes renforcée selon elle par "l'ambiance morose, lourde, pesante", car "le Français ne consomme des huîtres que lorsqu'il est bien". Et les clients ont "peur de venir sur les marchés, peur de venir dans les centres-villes, peur d'être bloqués", d'après Emmanuelle Papin, gérante du magasin Huîtres Yves Papin à La Tremblade, qui est rentrée du marché d'Angoulême avec "10 à 15% d'invendus" ces derniers week-ends.

Interrogé par France Bleu La Rochelle, le président du Comité régional conchylicole, Daniel Coirier, se dit "inquiet" pour sa profession, qui fait 60 à 80% de son chiffre d'affaires annuel pendant les fêtes de fin d'année. Si les blocages se poursuivent, il craint pour la survie de certaines entreprises ostréicoles. "Si une entreprise perd 50% de son chiffre d'affaire des fêtes de Noël, je ne sais pas comment elle pourra tenir" confirme-t-il. Il pourrait notamment y avoir des conséquences sur l'emploi saisonnier.