Brexit : les agriculteurs français vont-ils devoir payer ?

La Commission européenne a annoncé vouloir réduire le budget de la Politique agricole commune (PAC) afin de compenser les coûts entrainés par le Brexit.

Voir la vidéo
France 2

Les agriculteurs français paieront-ils le Brexit ? Cet éleveur de brebis ne cache pas son inquiétude : il craint une baisse des subventions agricoles européennes pour financer une partie du coût du Brexit. La PAC (Politique agricole commune) représente 55% de son chiffre d'affaires, la survie de son exploitation en dépend alors que les subventions se réduisent d'année en année. La Commission européenne a rendu son premier budget post-Brexit, les fonds de la politique agricole pourraient baisser de 5% entre 2021 et 2027, soit plusieurs milliards d'euros en moins. Le ministre français de l'Agriculture s'insurge.

La PAC, trop coûteuse pour l'Europe ?

Mais le Brexit n'est pas le seul responsable de ces coupes budgétaires. Jugée coûteuse, la PAC est dans le viseur de Bruxelles depuis plusieurs années. En 1990, elle représentait 55% du budget de l'Union, ce ne sera que 35% en 2020. La France est le principal bénéficiaire de ces aides. Les propositions de la Comission doivent être débattues et votées avant mai 2019, le bras de fer ne fait que commencer. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Les aides directes aux agriculteurs constituent l\'essentiel des subventions agricoles européennes. Parfois mal utilisées, elles réservent quelques surprises.
Les aides directes aux agriculteurs constituent l'essentiel des subventions agricoles européennes. Parfois mal utilisées, elles réservent quelques surprises. (MYCHELE DANIAU / AFP)