Cet article date de plus d'un an.

Agriculture : une plateforme permet aux agriculteurs de louer leurs hangars

Publié
Durée de la vidéo : 7 min
Agriculture : une plateforme permet aux agriculteurs de louer leurs hangars
Agriculture : une plateforme permet aux agriculteurs de louer leurs hangars Agriculture : une plateforme permet aux agriculteurs de louer leurs hangars (France 2)
Article rédigé par France 2 - V.Heurtel, S.Zeller, F.Motila, J.Martinez
France Télévisions
France 2
Joris Baco, un jeune entrepreneur, a lancé monhangar.fr. Cette plateforme en ligne permet à des agriculteurs de valoriser leurs hangars inoccupés en les louant. Rencontre.

"Notre idée pour la France, c’est d’améliorer les revenus de nos agriculteurs en leur proposant de louer leur espace de stockage dans leurs hangars", indique Joris Baco, fondateur de monhangar.fr. L’entrepreneur a créé une plateforme qui met en contact des agriculteurs avec tous ceux qui ont des choses à stocker. L’inscription sur la plateforme est gratuite, tous les frais sont facturés au locataire. Près d’Amiens (Somme), Alain Quentin, un agriculteur à la retraite, loue son hangar à quatre locataires. Cette opération lui rapporte environ 500 euros par mois. "C’est un complément, on a des petites retraites, nous les anciens cultivateurs", fait savoir le retraité.

D’autres activités à la ferme

D’autres occasions permettent aux Citadins d’aller à la ferme. "Profitez des vacances de Pâques pour emmener vos enfants voir les animaux. Vous trouverez tous les éleveurs qui accueillent sur le site ‘Bienvenue à la ferme’", fait savoir Valérie Heurtel, sur le plateau du 13 Heures. En outre, il est possible d’accompagner des éleveurs lors de la transhumance. La journaliste explique : "La transhumance c’est le départ en vacances pour des milliers de chèvres de brebis. Direction la montagne. Elles vont brouter l’herbe bien grasse et nous faire du bon fromage." Enfin, il est possible de ramasser des fraises directement dans les champs. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.